Culture

Pour un bouillonnement culturel !

Au cours de ce mandat, nous encouragerons et soutiendrons les pratiques professionnelles et amateurs, la curiosité culturelle dès le plus jeune âge et la soif de culture. Nous nous positionnerons comme facilitateurs et proposerons une politique culturelle dépassant la simple consommation de culture.

 

La culture est aussi un facteur d’attractivité indispensable pour la Ville. Elle en soutient le développement économique et le rayonnement touristique.

 

Oui à la culture pour une ville inclusive, participative et attractive.

1

Un festival permanent au service du bouillonnement culturel

Ce festival permanent s’incarnera dans la création d’une Agence de Développement Culturel, structure légère au service du développement et du rayonnement culturel pour tous les publics. Elle répondra aux besoins des acteurs culturels de disposer de lieux adaptés et de bénéficier des conditions à même de créer. Elle favorisera l’éclosion des projets, encouragera les rencontres et privilégiera l’accompagnement des artistes.

 

Pourquoi la création d’une telle structure ? Parce que l’impulsion et l’accompagnement des initiatives culturelles doit être libérée des contraintes administratives qui sont celles d’une direction administrative, fusse-t-elle de la culture.

L’agence de développement culturel soutiendra les initiatives et redonnera de la liberté aux acteurs culturels. En liaison avec la direction de la culture, elle :

  • écoutera et encouragera les initiatives culturelles pouvant émaner de la société civile (festivals existants, tissu associatif, militants, artistes amateurs ou professionnels…)

  • mettra en relation les porteurs de projets avec les acteurs économiques du territoire (ouverture de lieux privés, mécénat, partage de compétences…)

  • accueillera des expériences, parfois en décalage, des mélanges de genres, dans des lieux pérennes mais aussi des lieux éphémères permettant de porter un nouveau regard sur différents sites de la ville

  • apportera un soutien logistique notamment par le biais de services supports qui offriront leur expertise au service de chaque initiative : graphisme, aide à la recherche de financement, au montage de projets ou de dossiers  

  • coordonnera et impulsera une communication forte sur l’offre culturelle

 

Des tiers-lieux où la culture se partage

Créer, pratiquer, apprendre et faire ensemble afin d’encourager le lien social, la mixité et le croisement des pratiques.

 

Lieux de résidence, atelier, fabrique, espace de vie, pépinière des arts … un tiers-lieu peut être tout cela à la fois. Aux habitants et usagers de le rêver ensemble.

Créer un lieu ressource permettant d’offrir aux associations un cadre d’enseignement adapté à des tarifs attractifs, de croiser les pratiques, de susciter les rencontres.

  • Salles de répétitions pour les arts vivants

  • Petite salle de représentation de théâtre, de danse, de musique

 

3 lieux / 3 quartiers prioritaires :

  • Saint Assiscle : tiers-lieu sur le site des anciens abattoirs qui hébergera la bibliothèque Bernard Nicolau actuellement à la  Villa des Tilleuls mais non accessible aux PMR

  • Le Vernet : tiers-lieu sur le site de l’ancien lycée Al Sol. Ce lieu sera couplé avec le développement d’un pôle culturel sur le site du musée Bella et du théâtre Primavera.

  • Saint Mathieu : tiers-lieu dans l’ancienne école d’art

 

Pistes pour l’agence de développement culturel :

  • Perpignan capitale du photojournalisme doit l’être tout au long de l’année, avec le Centre International du Photojournalisme (C.I.P.) qui sera chargé de l’éducation à l’image,

  • Festival de rue d’art lyrique d’automne 

  • Festival des langues et cultures autochtones

  • Festival des idées en septembre pour présenter l’année culturelle et échanger avec tous les acteurs institutionnels, associatifs

  • Festival numérique d’arts multimédia

  • Exploration de la culture catalane en multipliant les échanges culturels transfrontaliers

  • Réactivation des échanges culturels avec les villes jumelles

2

Accès à la culture pour tous, partout, dès l’école

Nous ferons de l’École un maillon indispensable de l’action culturelle, un lieu où la culture éclot. Au-delà des clivages sociaux, il faut faciliter l’accès à la culture, d’abord des plus jeunes par l’école, puis pour tous afin d’augmenter la demande, l’envie de culture et démocratiser les publics.

Les mercredis de la culture :

Des ateliers gratuits de pratique artistique seront proposés aux enfants de la ville (possibilité d’aller dans une autre école que celle de son quartier pour cette pratique) guidés par des plasticiens, des musiciens, des chorégraphes… sur des projets à l’année afin d’offrir un éveil culturel aux enfants.

Mise en place de résidences artistiques dans plusieurs écoles de la ville pour favoriser l’immersion, rendre le monde de l’art plus familier, permettre aux artistes de trouver un espace accueillant et stimulant.

 

Les samedis du savoir :

Mise en place d’un lien-intergénérationnel fort, via un système de tutorat solidaire, pour éviter le décrochage scolaire. Des retraités volontaires parrainent des enfants et lui apportent une aide aux devoirs et un éveil culturel.

 

Extension des classes à horaires aménagés :

  • Arts, métiers d’art, langues étrangères sont autant de pistes à proposer pour endiguer les fermetures de classe dans les écoles publiques de la ville et préserver une mixité sociale.

  • Rendre les écoles publiques de Perpignan plus attractives en tirant des leçons de la réussite du dispositif CHAM musique et sport.

  • Etendre ce dispositif de mixité sociale et d’inclusion à d’autres écoles de Perpignan, actuellement toutes classées en ZEP, en proposant d’autres filières de découverte.

Une carte culture pour les 11 / 18 ans :

Encourager l’autonomie de la pratique culturelle et aiguiser l’appétit de culture. La carte pourrait donner accès à une représentation à l’Archipel, une entrée au musée, une place de cinéma…

Gratuités dans tous les musées pour tous :

Le premier dimanche de chaque mois, comme cela se fait dans tous les grands musées de France.

Ouverture des médiathèques le dimanche :

C’est à la culture de s’immiscer dans les interstices de nos vies, et non l’inverse. Redonner un sens à la pause dominicale, en allant au cinéma, au musée, et pourquoi pas à la médiathèque riche de multiples activités ?

La culture dans tous les quartiers pour en favoriser l’accès :

Développer la proximité via les associations de quartier : concert, ciné en plein air, troc culturel, développement du réseau lecture…

  • Salle consacrée à la lecture et l’écriture

  • Espace multimédia dédié aux pratiques artistiques numériques (musique, graphisme, photo, vidéo…)

  • Espace d'accueil, d'informations et de réunions

  • Lieux de vie (café, restaurant),

  • Lieux d’exposition

 

Travail de médiation culturelle dans tous les quartiers pour : 

  • Apporter au coeur des quartiers des envies de culture : lecture, mini concerts, petites formes théâtrales de rue, présentation de reproductions de peintures, ateliers ponctuels de création, dans des lieux éphémères ou décalés.

  • Mobiliser une forte implantation locale de médiateurs pour faire sortir les habitants de leur quartier et les amener vers les lieux de culture plus institutionnels 

Favoriser la lecture

Favoriser la lecture qui n’est pas une pratique culturelle comme les autres par :

  • La création d’une bibliothèque au Quartier Est, qui en est dépourvue

  • Un bibliobus

  • Le développement d’un réseau lecture pour tous dans tous les quartiers,

  • L’installation de nouvelles « Boites à Lire » dans la ville,

  • L’extension des horaires des bibliothèques et notamment les dimanches.

Diffusion de l’offre culturelle globale par la mairie :

La mairie doit mieux relayer et coordonner les communications de chaque institution culturelle en les regroupant autour d’un projet de médiation fort.

Il ne s'agit pas simplement d'assurer une information exhaustive mais de concevoir un outil de communication plus incitatif et pédagogique pour sortir du cloisonnement actuel des publics, et attirer un nouveau public plus éloigné de la culture.

Subventions aux associations

Nous nous engageons à rendre transparente l’affectation des subventions aux associations sur la base d’un contrat d’objectifs et de moyens sur 3 ans renouvelables afin de leur donner de la visibilité dans la conduite de leur projet.

3

Non à la casse culturelle, oui à la renaissance culturelle en tout lieu

Perpignan possède aujourd’hui les structures culturelles à même de diffuser et de rendre accessible une culture riche, variée, ouverte avec des programmations de qualité.

Des lieux structurants (théâtres, scènes, musées), des festivals de renom, doivent continuer à être encouragés pour la qualité du travail réalisé et leur inscription forte dans l’agenda culturel perpignanais.

Des lieux de pratique amateur existent et prouvent chaque année leur légitimité.

Un patrimoine à habiter :

Le patrimoine n’est pas uniquement celui que l’on visite, mais il est aussi celui que l’on habite : Extension des aides à la rénovation du centre-ville élargi à d’autres quartiers, encouragement des rénovations d’ensembles immobiliers répondant aux enjeux contemporains (habitat semi-partagé…), extension du plan façade et incitation fiscale à habiter le centre-ville.

Un Musée à Ciel Ouvert (MaCO) à créer dans les quartiers du Vernet :

Offrir un espace participatif de création à des artistes locaux, nationaux et internationaux de Street Art, ouvert à la pratique de tous dans les quartiers du Vernet. Accueillir également toutes les cultures urbaines.

Un théâtre municipal à régénérer :

Mettre notre théâtre à la disposition des créateurs locaux d’art vivant, avec une programmation annuelle annoncée, en lien avec le Festival permanent.

Un centre d’art contemporain à revivifier :

Un véritable centre d’art contemporain sera créé au sein du CAC Walter Benjamin, aujourd'hui sans identité ni direction. Adossé au Musée d’art Hyacinthe Rigaud, il repositionnera fortement Perpignan dans le maillage de l’art contemporain en Région.

Nous ferons de cet espace un lieu de vie débordant sur la place du Pont d’En Vestit.

Des commerces culturels et des créateurs à soutenir :

En concertation avec les habitants et les commerçants, création d’un itinéraire de créateurs pour redynamiser des rues du centre-ville. : rue Foch, rue des Augustins, rue de la Fusterie, place Rigaud et rue de la Révolution française.

Y installer des jeunes marques dans des boutiques-ateliers rénovées tout en leur proposant un suivi personnalisé à chaque stade de leur développement

Mener une concertation pour les rendre piétonnes afin de recréer un plaisir de se promener en ville.

Dynamiser le  centre-ville en y multipliant les événements culturels :

  • Restaurer les projections place de la République dans le cadre du Festival Visa pour l’image,

  • Ouvrir des lieux patrimoniaux et les dédier aux premières expositions des artistes locaux.

  • Multiplier en extérieur sur les places les concerts, les ateliers de pratique et d’expression

  • Restaurer l’église des Carmes pour en faire une salle de spectacle à ciel ouvert

  • Proposer une convention au Conseil Départemental pour une animation concertée au Palais des rois de Majorque

  • Développer les collections de la Ville en soutien aux artistes locaux par l’acquisition d’œuvres

  • Museum d’histoire naturelle : exploiter la richesse de ses collections et en faire un lieu d'attractivité valorisant le quartier Saint Jacques

  • La Sant Jordi : redonner du sens culturel à la Sant Jordi, en faire une fête du livre  en soutien aux éditeurs.

Suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Rejoignez-nous !

  • Facebook Romain Grau
  • Instagram Romain Grau
  • Twitter Romain Grau
  • LinkedIn Romain Grau
  • YouTube Romain Grau

Notre révolution démocratique a besoin de vous !

"Une ville
plus sûre"

"Transparence, Exemplarité, Concertation"

"Proximité, Travail, Ambition"

 

N'hésitez pas à nous laisser
vos idées, projets ou
tout autre commentaire
POUR Perpignan !

Place République
66000 Perpignan

Tous unis
POUR Perpignan !

© Romain Grau 2020
POUR 
Perpignan !